Des secrets sur l’univers, partie 3

La mécanique quantique et la génétique revue et corrigée par la nanorobotique.

mecanique-quantique-et-nanorobot

Yai Malena Jñani*,

La semaine dernière, nous avions discuté des vibrations lumineuses, les ondes électromagnétiques et l’électricité. Cette semaine, bifurquons légèrement pour discuter d’un sujet tout aussi passionnant. Mais avant tout, deux extraits : Livre III, chapitres 29 et 30.

Camilia entra dans le plus gros laboratoire de Biosync avec deux lapins dans les bras, éléments importants pour la suite des expériences. Elle ne cessait de se demander comment Daniel Burri avait fait pour gober l’explication sur le fait que les nanorobots travaillaient à rebâtir le code génétique… Et sans qu’ils aient été programmés pour le faire.

« — En fait, ils rebâtissent le code selon l’ARN et non l’ADN, lui expliqua Leonarth. »

« — Et cela fonctionne ? demanda le président de Biosync. »

« — Bien sûr, mais nous ne pouvons garantir le succès d’une reconstruction parfaite. L’ARN n’est que porteur d’une copie du code. Si ledit code est changé, des anomalies vont se créer sans qu’on puisse y faire quoi que ce soit. »

— Et que fait-on avec la « surprise » ? demanda Camilia, une fois de retour.

— On ne fait rien, répondit Leonarth.

Elle le regarda, étonnée de ce manque de professionnalisme.

— Si je peux me permettre, il s’agit plutôt d’un événement assez important, non ?

— Et que veux-tu que je te dise ? ajouta Leonarth, vexé de ce que les nanorobots se soient mis à modifier la structure génique sans avoir été programmés pour le faire. Si je dis ce qui s’est passé, on va nous dire : « Bien, on n’a plus besoin de vos services alors ! »

Camilia pencha la tête de côté, puis sourit. Elle comprenait très bien. Elle plaça les lapins dans leur cage, et s’assit à son bureau.

— J’ai travaillé trop longtemps sur ce projet pour que tout s’écroule au moment où ça commence à prendre forme, poursuivit Leonarth.

— Tout de même, ce serait bien de comprendre ce qui s’est passé ! Pourquoi les nanorobots branchés sur le stabilisateur agissent-ils différemment des autres ?

— C’est un problème de mécanique quantique.

— Vraiment ?

Le temps ne comptait pas pour le personnel de Biosync. Malgré une heure bien tardive, l’aboutissement des recherches était sur le point de culminer. Leonarth était lancé dans de longues explications théoriques de la mécanique quantique.

— Conformément à ces lois, une particule adopte au niveau nanométrique un comportement ondulatoire aux dépens du comportement corpusculaire. Alors voilà… par exemple, cette dualité onde-particule est particulièrement visible dans l’expérience où un faisceau de particules comme la lumière, des électrons, interfère avec une série de fentes peu espacées et crée une figure d’interférences, qui démontre la caractéristique d’un phénomène ondulatoire.

— Et donc ?

— Et donc, cette dualité onde-particule de la matière va provoquer divers phénomènes au niveau nanométrique et nous faisons face à un de ces « divers » phénomènes sans en comprendre tout le sens.

— Peut-être que le stabilisateur n’a rien à voir avec ce phénomène…

— Je ne pense pas que ce soit le cas. Tu as vu les ondulations que cet appareil forme ?

— Plutôt entendu parler, mais pas vu !

— C’est plutôt fascinant je dois dire. Je crois que l’énergie déployée modifie la structure organique.

— Change la structure ou la programmation ?

— La structure… Mais le problème principal qui me tracasse davantage est ce qui s’est passé avant !

Camilia le regarda puis en saisit le sens.

— C’est vrai ! Pourquoi les tissus ne répondaient-ils pas au virus et à la bactérie ?

Leonarth acquiesça, l’air perturbé.

— La structure a été modifiée et semble avoir développé de puissants anticorps ou… l’application des lois de la mécanique quantique. Si la structure de la particule est changée, le comportement ondulatoire vibrera à un autre diapason, et éloignera les corps étrangers ne suivant pas la même vibration ou deviendra tout simplement « invisible » et passera inaperçu face aux virus et bactéries.

— Mais, des nanorobots ne peuvent analyser une situation ! Ils sont programmés pour détecter le virus et l’attaquer, peu importe si le tissu est affecté ou non ?

— Je crois que, selon ce qui s’est passé, ils aient développé une sorte d’intelligence… Du même coup, la programmation est modifiée. Un peu comme si tu allais chercher un café, mais en cours de route tu te rends compte que le café, dans le fond, ce n’est pas si bon. Donc tu « décides » de prendre un thé. Personne ne t’a dit de le faire, mais tu prends la décision selon ton jugement personnel, ton éducation et tes connaissances scientifiques.

— Tu veux dire que les nanorobots ont pris la « décision » de ne pas attaquer le virus et la bactérie tout comme les autres ont « décidé » de rebâtir le code ? Mais comment est-ce possible ? Un nanorobot n’est pas « intelligent » en soi !

Leonarth se tourna vers elle.

— Qu’est-ce que l’intelligence ?

iou160918

Vous l’avez deviné, on parle de physique quantique. Je vous vois déjà en train de vous échapper de la page et cliquer sur un site de cuisine offrant une recette super sympa de lasagne végétarienne.  Mais non, ce n’est pas si effrayant que cela et vous êtes courageux. Si vous avez lu à tout le moins le premier bouquin, c’est-à-dire les livres I et II, vous serez capables d’absorber ce petit documentaire. Voilà ce que vous pouvez entendre et comprendre suite à des explications assez faciles à saisir.

« En physique quantique, ce qui arrive à un objet ici peut affecter instantanément un autre objet même à des millions de kilomètres de distance », Fred Kuttner, Université de Californie, Santa Cruz.

« En physique quantique, un objet peut se retrouver en plusieurs endroits en même temps » (à 12:29), Fred Kuttner, Université de Californie, Santa Cruz.

Mais ce qui est très intéressant avec la physique quantique c’est que ces découvertes risquent de transformer le monde de demain. Entre autres, la théorie des mondes multiples (à 24:02) risque non seulement de bouleverser les idées, mais les habitudes de vie. Imaginez si vous pouviez vous retrouver à deux endroits simultanément ! Fantastique ! Votre « double » va aller travailler tandis que vous ferez la grasse matinée.

Si la mécanique quantique est un concept difficile à saisir, ceux de la génétique et de la nanorobotique apportent un espoir pour la race humaine, mais aussi bien des questions d’éthique. Cependant, plusieurs scientifiques sont à l’étude et la course est lancée. Comment corriger les déficiences physiques bien avant la naissance, et de là, comment éviter que des parents « magasinent » leur(s) enfant(s) comme on choisit la couleur de notre chambre à coucher ? La perfection humaine programmée devient-elle le futur du genre humain ? Qui alors aura le dernier mot sur les capacités physiques et intellectuelles des prochaines générations ? Un gouvernement sans scrupule ou des parents idéalisateurs ? Cliquez ici pour ne pas rater ce documentaire.

La balle est dans votre camp. C’est à votre tour ! Allez-y, élargissez vos connaissances et faites-les partager aux autres Jñani* !

Je vous souhaite une merveilleuse semaine,

Maran’atha.

*Jñani : un être réalisé et non ignorant sur son chemin.

Laisser un commentaire