Des secrets sur l’univers, partie 2

Image result for les éclairs

Expériences mystiques : produire de l’électricité grâce au magnétisme

Les aurores boréales

Les éclairs

Les ondes électromagnétiques expliquées

Yai Malena Jñani*,

La semaine dernière, nous avions mis l’importance sur les vibrations sonores et leurs impacts sur les éléments naturels comme l’eau et le feu. Cette semaine, voyons voir un autre domaine tout aussi intéressant : les vibrations lumineuses, comme les aurores boréales.

Avant tout, voici deux extraits du livre II, chapitre 7

— Monsieur Vinheiro, il y a dix ans, vous avez mentionné que la science moderne faisait depuis longtemps fausse route avec cette pensée traditionaliste d’utiliser une ressource première, qu’elle soit minérale ou végétale, comme source principale d’énergie tout comme l’hydrogène ou autre substance, prétextant que nous devions modifier notre schème de pensée. Vous aviez alors présenté un prototype générant une énergie particulière, propre, mais insuffisante pour les besoins sans cesse croissants des populations. Puis vous avez progressé et six années plus tard, un second prototype est né, surpassant les prévisions des grandes écoles scientifiques de la planète. Sachant que vous maintenez un rythme de recherche assez intense, j’imagine que vous avez surement réalisé d’autres inventions assez impressionnantes. Où en êtes-vous présentement dans vos travaux ?

— Bien, je me dois de spécifier que l’Ordre des physiciens avait retiré notre prototype aux fins d’analyses, nous avait-on dit, sans pour autant nous tenir informés des résultats ou même nous le remettre. Nous avions alors poursuivi nos recherches en réalisant le second appareil. Puis ce même ordre, ne pouvant nier nos réalisations, continua quand même de nous lier les mains. Nous avions alors décidé de modifier l’orientation de nos recherches.

— Vous n’étiez pas tenté de reprendre vos travaux là où vous en étiez, reconstruire un troisième prototype ? interrompit l’animateur.

— En fait, nous nous sommes posé la question. Notre prototype ne faisait qu’explorer les forces connues, comme l’électricité et les champs magnétiques, tentant de les reproduire sans pour autant avoir à bâtir d’immenses barrages électriques ou centrales basées sur le nucléaire. Nous avions réussi, mais comme vous venez de le dire, cela demeurait largement insuffisant comme production énergétique. Sans entrer dans les détails, je dirais que nous voulions aller vers l’exploitation de ressources vibratoires.

— Et c’est là que vous avez déclaré, annonça l’animateur, et je cite, « Nous devrions nous alimenter de la même énergie que celle qui maintient les planètes en orbite et permet aux univers de coexister. » N’est-ce pas un peu utopique, Monsieur Vinheiro, de penser qu’une énergie qui maintient la cohésion cosmique puisse être accessible si facilement et, de plus, être apprivoisée par l’être humain ?

— L’utopie est plutôt de penser que nous pouvons nous en passer et survivre par la production humaine d’énergies limitées, répondit sincèrement Luan.

Au centre d’observation mondial, Lucas terminait son rapport. Charles, face à la baie vitrée de son bureau, fixant le paysage, prêtait une oreille attentive au superviseur.

—… Et nous avons refait le champ énergétique comme autrefois, conclut Lucas. Par la suite, il a rééquilibré le champ en quelques minutes.

— Donc les détecteurs d’ondes sont au point… pensa tout haut le directeur.

— Il n’y a pas que les détecteurs qui sont au point.

— Non ? s’enquit Charles, quittant la fenêtre.

— Sa voiture a été modifiée.

— Modifiée ?

— Une sorte d’appareil permet au véhicule de se déplacer sans aide électromécanique… ce qui lui a permis de se rendre sur place malgré ce qui s’est passé ce matin, contrairement à tous les autres véhicules qui se retrouvaient en panne aussitôt les premiers mètres franchis du territoire concerné.

— Il aurait donc trouvé… balbutia Charles, tournant de nouveau son regard vers la fenêtre.

iou160918

Effectivement, les lois qui maintiennent la cohésion des univers commencent à laisser percer leur secret. De plus en plus de chercheurs, et peu importe qu’ils fassent partie d’une certaine élite scientifique ou non, poursuivent leurs travaux sur ces secrets. L’autonomie fait partie de ces recherches. Quelle autonomie ? Bien, celle de ne plus dépendre des grandes centrales électriques serait un exemple. Est-ce possible de le devenir ? Oui bien sûr !

Cette semaine, notre expérience n’est pas du tout mystique, mais qui aurait pu faire brûler sur le bucher tout érudit : la production de l’électricité ! Tout apprenti que vous êtes, vous pouvez produire votre propre électricité et cela à très peu de frais. Cliquez ici pour cette courte vidéo qui, je suis sûr, sera très instructive. De quoi vous donner des idées !

Mais comment est-ce possible ? Il faut comprendre un peu le phénomène des ondes électromagnétiques. Cette petite vidéo, si on laisse tomber les détails techniques, nous explique assez bien ce qu’est une longueur d’onde. Il ne faut pas oublier, comme nous l’avions vu pour les vibrations sonores, qu’une longueur d’onde peut se compresser ou s’étirer et de là, une variation dans ses effets. Cliquer ici pour voir cette vidéo.

Mère Nature produit aussi son électricité : les éclairs. Vous savez surement que la quantité de voltage contenu dans un seul éclair peut fournir les besoins électriques d’une ville entière. Comment ? Et pourquoi ? Quel est ce phénomène particulier qui illumine nos ciels lors d’orages ? Regardez ici cette vidéo ou ici pour lire un court texte intéressant sur le sujet.

Un autre phénomène éclaire nos ciels, ceux situés aux antipodes de la planète : les aurores boréales ? Que sont-elles ? Ceux-ci sont encore reliés au même phénomène, c’est-à-dire celui des ondes électromagnétiques. Cliquez ici pour le voir.

À partir de ces vidéos, vous aurez surement aperçu d’autres liens traitant du même sujet. J’en ai parcouru plusieurs sur la production d’électricité, dont un, en particulier sur l’invention d’une voiture électrique tout à fait autonome (en anglais). J’ai trouvé la façon de faire très instructive.

C’est à votre tour ! Allez-y, élargissez vos connaissances et faites-les partager aux autres Jñani* !

Je vous souhaite une merveilleuse semaine,

Maran’atha.

*Jñani : un être réalisé et non ignorant sur son chemin.

 

Laisser un commentaire